Notre bonheur augmente pour la première fois depuis le début du coronavirus, mais la crise laisse des traces durables

19 mars 2022 – Bonne nouvelle : notre indice de bonheur est en hausse pour la première fois depuis le début de la crise du coronavirus. C’est ce qui ressort des derniers résultats de l’Enquête nationale du Bonheur de l’UGent-NN, que nous avons menée entre janvier et février auprès d’un échantillon représentatif de 1.602 Belges. 

L’augmentation est particulièrement sensible chez les jeunes, les ouvriers et les indépendants, leur bonheur ayant été fortement affecté pendant la crise du COVID-19. 

Néanmoins, l’épidémie a également laissé des traces profondes sur notre bien-être mental. Nous éprouvons nettement moins d’émotions positives, nous nous sentons moins énergiques et nous avons plus peur qu’avant. Notre niveau de bonheur semble donc augmenter quelque peu, mais le chemin reste encore long.

Lisez le rapport complet ici.

Inspiration

Un an après le début de la crise : notre bonheur est mis à mal, mais la qualité de nos relations sociales s’améliore.

Lire la suite

La deuxième vague de coronavirus pèse sur le bonheur des Belges

Lire la suite

Le bonheur dépend de « grandes » choses et peut être influencé

Lire la suite