(UGENT) 7 Belges sur 10 souhaitent des revenus plus importants, mais le bonheur diminue chez ceux qui ont des revenus très élevés

8 novembre 2018

8 novembre 2018 – Bien que le niveau de vie en Belgique soit nettement supérieur à la moyenne européenne, sept Belges sur dix ne sont pas satisfaits de leurs revenus actuels. C’est ce qu’indiquent les nouveaux chiffres de l’Enquête nationale du Bonheur, menée par l’UGent et l’assureur- vie NN. D’après cette enquête, notre bonheur atteint un pic lorsque notre revenu net normalisé* par personne se situe entre 4 000 et 4 500 euros par mois.

En général, les personnes qui ont des revenus élevés sont plus satisfaites de leurs revenus, de leurs relations sociales, de leur activité principale et de leur cadre de vie, mais cette satisfaction diminue chez celles qui ont des revenus encore plus élevés. Le désir permanent de gagner toujours plus d’argent combiné à des liens d’amitié moins forts rendent ce groupe moins heureux. Selon les experts, il est essentiel de travailler à l’amélioration de notre système économique, en le fondant sur les aspects qui apportent une véritable valeur et qui nous rendent heureux.

La sérénité financière joue un rôle important dans notre bonheur. Ainsi, les Belges qui ont des dettes et sont inquiets à ce sujet – quel que soit le niveau de leurs revenus – ont 46% de chances en moins d’être heureux. Les personnes qui épargnent pour leur pension et disposent d’une assurance-vie, présentent 17% de chances en plus d’être heureuses.

Téléchargez le dossier presse pour un aperçu complet des résultats.