En 2020, NN et l’UGent ont aussi étudié le bonheur des Belges

29 mai 2020

Partager sur

Le Belge est-il heureux ? Qu’est-ce qui détermine notre bonheur ? Les seniors sont-ils plus heureux aujourd’hui que les adolescents ? Quel est le lien entre la personnalité et le bonheur ? Quel est l’impact des bonnes relations sociales ? Le Belge est-il prêt à vivre une vie longue et heureuse ? Ce sont autant de questions auxquelles l’Enquête nationale UGent-NN du Bonheur tente de trouver des réponses depuis 2018. En 2020, NN et l’Université de Gand continueront à étudier notre bonheur, afin de  formuler des recommandations concrètes pour stimuler le bonheur des Belges au sein de la société.

Impact de la crise du coronavirus

En 2020, les choses sont bien différentes que lors des précédentes études. Nous sommes confrontés à des circonstances extraordinaires, ce qui a incité les chercheurs à approfondir leurs recherches en ce sens. Quelles ont été les conséquences du coronavirus sur notre bonheur national ?

Entre début février 2020 et fin avril 2020, une nouvelle enquête anonyme a été menée auprès de 4.112 personnes. Sur cette base, un échantillon représentatif de 2.921 Belges a été constitué. Afin d’observer l’impact du coronavirus sur notre bonheur, les participants ont été divisés en deux groupes selon le moment où ils ont rempli le questionnaire. Cela allait de six semaines avant la pandémie de coronavirus à six semaines après, lorsque les mesures strictes ont été introduites.

En raison du coronavirus, l’équipe a décidé d’ajouter quelques questions spécifiques, concernant le COVID-19, à cette deuxième partie de l’étude, qui a eu lieu entre mars et avril 2020, de manière à évaluer l’attitude des Belges envers le virus et la politique.

Analyses supplémentaires en 2020

En outre, la nouvelle enquête a porté sur le bonheur et la satisfaction de vie des Belges, dans laquelle des thèmes tels que la santé, les relations sociales, l’environnement de travail et la situation financière ont été approfondis. Une plus grande attention a également été accordée à ce que les gens attendent réellement de la vie et à la façon dont ils perçoivent le vieillissement. Le rôle du caractère personnel a également été mis en avant.

À différents moments de l’année 2020, des analyses et des rapports supplémentaires seront publiés, offrant de nouvelles perspectives sur le bonheur des Belges.